AccueilCM1-CM2LittératureCM • Littérature • Le fantastique – Comment Wang-Fô fut sauvé – Marguerite Yourcenar

fantastique wang foLa séquence


Déroulement: ©CDDP de la Gironde (S.LAFEUILLADE & A.ROBERT)

♦ Séance 1 : Découverte des rapports texte/ illustrations

♦ Séance 2 : Production écrite

♦ Séance 3 : L’ambiguïté du fantastique dans le jeu

♦ Séance 4 : La structure du jeu – Production écrite

♦ Séance 5 : Le sommeil et l’irrationnel – Production écrite

♦ Séance 6 : Évaluation

Résumé


« Wang-Fô est un peintre chinois réputé : ses tableaux sont si beaux que ce qu’ils représentent peut prendre réellement vie. Lui et son disciple Ling parcourent le pays à la recherche de nouveaux paysages lorsqu’ils sont emmenés “ manu militari ” chez l’Empereur. Celui-ci condamne Wang-Fô à avoir les yeux crevés et les mains coupées pour la raison suivante : jusqu’à l’âge de seize ans, il a été élevé enfermé dans un appartement décoré des seuls tableaux de Wang-Fô, pour être imprégné de la Beauté. À sa sortie dans le monde, il a recherché les émotions esthétiques vécues dans son enfance et ne les a point trouvées. C’est ainsi qu’il fut pris d’une rage à punir Wang Fô. Mais tout d’abord, l’Empereur souhaite que celui-ci finisse une esquisse qu’il n’a jamais terminée et qui représente un fleuve coulant au pied d’une montagne. Au fur et à mesure qu’il peint, l’eau de l’aquarelle monte dans la pièce jusqu’à submerger l’empereur et ses courtisans. Wang-Fô dessine un canot sur lequel il prend place avec son disciple, puis tous deux s’éloignent à jamais sur le fleuve. »

Les documents


 

♥ La séquence logo pdf trans
♥ Les documents logo pdf trans
♥ Prolongement: dessin animé logo internet trans
♥ L’évaluation + Le corrigé (A FAIRE) logo pdf translogo pdf trans

 

Ressources utilisées


Contribution


« Bonjour
Je suis PE  ayant une maîtrise en Lettres Modernes: je voulais juste apporter une précision sur votre travail sur le fantastique. Ce n’est qu’une précision destinée à l’enseignant et non aux élèves. On appelle « fantastique » l’hésitation entre le réel et le surnaturel. On le retrouve notamment dans les œuvres de Poe, Gogol, Maupassant, etc. car les personnages sont fous, malades, vivent un rêve… Tout ce qui relève du conte de fée ne peut donc être qualifié de « fantastique » puisqu’il n’y a pas hésitation. Voilà pour cette petite précision. » marion TL

Si vous souhaitez partager l'article...
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Pin on Pinterest0

Commentaire

CM • Littérature • Le fantastique – Comment Wang-Fô fut sauvé – Marguerite Yourcenar — Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *